Cabinet avocat toulouse

La semaine dernière se déroulait à la cour d’assises de Toulouse le procès de Vedat Tiryaki, accusé de viol sur une jeune pharmacienne, Elsa. Elle était représentée par Maître Robin Sénié-Delon.

Pendant la nuit du 5 au 6 novembre 2015, les routes d’Elsa et Vedat Tiryaki se sont croisées dans un bar du centre-ville toulousain.

Elsa est accompagnée d’une amie, avec qui elles vont boire de nombreux verres. Vedat Tiryaki, habitué de ce bar, va arriver un peu plus tard, ils ne se connaissent pas mais vont partager plusieurs verres. Selon les témoins, Elsa «est ivre», ses amis vont alors demander à Vedat Tiryaki, en qui les gérants du bar ont confiance, de la raccompagner jusqu’au métro, même s’il est «un peu collant envers Elsa», selon les témoins.

Pour Elsa c’est alors le trou noir, elle se réveillera le lendemain à 5h30 en voyant Vedat Tiryaki sortir de chez elle. Elle a encore ses vêtements en haut, mais elle est dénudée en bas et ne se souvient de rien. Elle ira alors faire des examens médicaux pour confirmer ce qu’elle craint : un acte sexuel a eu lieu. Une expertise psychologique va ensuite révéler des symptômes de stress post-traumatique et Elsa va alors entamer une trithérapie.

L’accusé va tout d’abord mentir et nier cet acte sexuel, avant de revenir sur ses déclarations et affirmer qu’il y a eu un rapport, mais consenti. Il explique ce changement de discours en disant avoir eu peur de dire la vérité.

Pour Me Robin Sénié-Delon :  «Ma cliente était dans un état de vulnérabilité tel qu’on ne peut pas évoquer le consentement».

À l’issu du procès, Vedat Tiryaki a été condamné à 8 ans d’emprisonnement.

Retrouvez l’article de La Dépêche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *