avocat penal cabinet catala toulouse

Début juin, un ingénieur toulousain, travaillant chez un sous traitant d’Airbus, a été condamné à dix mois de prison ferme pour avoir diffusé l’adresse personnelle d’une commissaire de police, défendue par Maître Laurent Boguet.

En avril dernier, après avoir regardé la vidéo d’une gilet jaune en fauteuil roulant dénonçant de supposées violences policière, cet ingénieur avait fait de nombreuses recherches pour trouver l’adresse personnelle de la commissaire de police en poste à Toulouse. Aussitôt l’adresse trouvée, il l’a diffusée sur les réseaux sociaux, à l’abri sous un pseudonyme et un serveur russe afin qu’on ne connaisse pas sa propre identité.

Pour la commissaire, cette diffusion est une réelle menace pour sa famille. « De par mes fonctions, je suis exposée. Ce risque, acceptable, est lié à mes fonctions. Mais la diffusion de mon adresse met en danger ma famille. C’est autre chose. Il a fallu sécuriser mon domicile, être vigilant chaque minute sans oublier les risques … »

« Vous l’avez jeté aux chiens comme dans la Rome antique. Nous ne voulons pas ça pour nos enfants ! » s’insurge Maître Laurent Boguet, qui représente la victime.

Sur les 12 mois de prison ferme requis, l’accusé écopera donc de 10 mois de prison ferme avec l’obligation d’indemniser la victime.

L’article de La Dépêche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.