justice cabinet catala avocat

Le 28 février 2017, des parents amènent leur bébé à l’hôpital, son état les inquiètent fortement. Les médecins lui découvrent alors le fémur gauche cassé et une hémorragie intracrânienne, symptômes d’un bébé secoué. Les parents portent immédiatement plainte pour découvrir ce qui a pu arriver à leur enfant.

Suite à l’enquête les soupçons se portent sur le concubin de la nounou de l’enfant, lui-même père de famille. Cette dernière, ayant dû s’absenter quelques instants, a confié la garde des enfants à son conjoint. Cependant ils sont tous les deux formels, l’enfant était en pleine forme lorsque ses parents l’ont récupéré à 17h. Un autre père de famille témoigne qu’il l’a vu « gazouiller » lorsqu’il est venu récupérer sa fille vers 16h30.

Ce mercredi 31 juillet le procès s’est ouvert devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour juger le concubin. Maître Boguet représente la défense, qui comparaît libre.

Pour la procureur l’enfant « n’a pas été maltraité, il n’a pas été volontairement frappé. Il a été victime d’un accident, (…) une enquête mal faite, incomplète dans ce dossier très sensible».

Le verdict est attendu pour le 28 août.

Aujourd’hui l’enfant n’a aucune séquelle de ses blessures.

L’article sur La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.